Nous vous partageons aujourd’hui le témoignage de Sophie qui a suivi plusieurs formations de l’Université des colibris. Ces formations s’intègrent dans une démarche personnelle qu’elle poursuit et pourront être une source pour de futurs projets de sensibilisation qu’elle souhaite mener.

 

Peux-tu te présenter ?

J'ai 52 ans, je suis mère de trois (grands) enfants et formatrice de français langue étrangère. Je suis également en 4ème année de formation en sophrologie existentielle pour devenir sophro-praticienne puis psychopraticienne.

Quelle(s) formation(s) as-tu suivi sur le site de l'Université des colibris ?

J'ai terminé le MOOC "Zéro Déchet" ainsi que le parcours “Alimentation - Manger sain et pas cher”. J'ai commencé et continue d’autres formations de l’Université des colibris dont le MOOC "Conception en Permaculture".

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ressource du MOOC "Conception en Permaculture" - Définition de la permaculture par Gildas Veret 

 

Comment as-tu connu l'Université des colibris ?

Je ne me souviens plus comment j'ai découvert Colibris et l'Université des colibris. Cependant, lorsque l’on navigue dans l'univers de la psychologie, du Zéro Déchet, de la permaculture et de l'écologie on finit en général par croiser les noms de Pierre Rabhi, de Cyril Dion et des colibris.

Pourquoi avoir suivi le MOOC “Zéro Déchet” ?

Le Zéro Déchet est un combat que je mène à titre personnel, mais je n'en suis pas encore aussi loin que la famille Pichon ou que Béa Johnson. J'ai donc suivi le MOOC “Zéro Déchet” autant par curiosité que pour aller plus loin dans ma démarche. De même, je souhaitais et souhaite sensibiliser des gens de différents horizons aux problèmes liés aux déchets, en particulier aux déchets plastiques, et à la surconsommation. Je recherchais donc également des pistes pédagogiques et des supports pour mener ce projet.

Qu'est-ce que t'a apporté le MOOC “Zéro Déchet” ? A-t-il répondu à tes attentes ?

Oui, le MOOC a répondu à mes attentes. J'ai pris beaucoup de plaisir à suivre cette formation même si j'étais déjà en terrain connu. Les vidéos pédagogiques sont très claires, et les documentaires et autres documents écrits sont très intéressants et pertinents. J'y vois une source de matériaux-ressources pour un projet Zéro Déchet dans ma collectivité. J'y ai trouvé des noms, des liens et des adresses, des sites et des documentaires pour aller plus loin dans le but de sensibiliser les citoyens de ma région.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ressource du MOOC "Zéro Déchet" - Vidéo didactique "Sobriété et désencombrement"

 

Dans quelle intention as-tu suivi le parcours “Alimentation - Manger sain et pas cher” et suis-tu le MOOC “Conception en Permaculture” ?

Le sujet de l'alimentation m'intéressait à titre personnel et familial. Je suis végétarienne depuis plusieurs années, mais je ne suis ni très douée en cuisine, ni très patiente, et je me suis peu préoccupée de mon équilibre alimentaire jusqu'à présent. Alors, pendant le confinement, j'ai pris le temps de m'intéresser au sujet. Cela m'a notamment amenée à suivre le "Veggie Challenge" de L214 et à mieux appréhender le mode d'alimentation végétalien. Pour moi, l'alimentation est un sujet dans la continuité de la démarche Zéro Déchet, tout comme la permaculture que j’expérimente à tout petits pas dans mon (petit) jardin.

A quels créneaux horaires as-tu suivi ces formations ?

Je suivais les MOOC à des horaires variables, quand j'avais le temps et l'envie. J’ai participé au MOOC “Zéro Déchet” plutôt en soirée et ai suivi le MOOC “Alimentation - Manger sain et pas cher” en journée puisque j'étais confinée et en arrêt d'activités.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ressource du parcours "Alimentation - Manger sain et pas cher" - Carte interactive des associations céréales légumineuses

 

T'es-tu sentie découragée parfois ?

Les sujets du Zéro Déchet et de l'alimentation m'ont passionnée. J'étais curieuse à chaque chapitre de découvrir le suivant. De plus, le parcours “Alimentation - Manger sain et pas cher” m'a permis de faire face aux pénuries pendant le confinement, la pénurie d'oeufs en particulier. Concernant le MOOC “Zéro Déchet”, cela n’a pas toujours été simple pour moi de suivre un rythme cadré mais ma réelle motivation m’a permis de le suivre jusqu'au bout.

Qu'est-ce qui t'a marqué dans les formations suivies ? Qu’as-tu retenu ?

Le MOOC amène différents points de vue sur la thématique des déchets. J'ai pris davantage conscience de l'impact environnemental de la surconsommation, notamment dans d’autres pays. J'ai également appris sur des thématiques telles que l'énergie, le numérique et le low tech.